Historique

Origine

C'est Rudi Canters, un des pionniers de l'Internet en Flandre, qui eut l'idée d’un projet national d'accessibilité du web. Blindenzorg Licht en Liefde (BLL) comprit la pertinence sociale des projets de Rudi et épousa sa démarche en 2000.

Logo BlindSurfer Cette collaboration aboutit à la naissance de BlindSurfer. Le 18 avril, le projet, le label de qualité et les premiers sites adaptés étaient présentés à la presse. Les constructeurs de sites ont pu prendre connaissance, ce même jour, de l’ensemble des directives élaborées par Rudi et BLL.

Premières années

Logo Egalités des chances Flandres Pendant ses deux premières années de fonctionnement, Blindsurfer a pu compter sur le soutien financier du département de l'égalité des chances de Flandre et de Mieke Vogels, alors ministre des Affaires sociales. Cette période fut cruciale pour le projet: par le biais d'une collaboration étroite avec toutes les instances administratives flamandes BlindSurfer a pris place sur l'agenda politique et sa réputation grandit rapidement.

Peu à peu, de nouvelles tâches ont été confiées à BlindSurfer. De nombreuses contributions à des séminaires, des demandes de formation et l'ambitieux projet d'accessibilité web du Gouvernement Flamand n'en sont que quelques exemples.

Les services francophones

Carte de la Wallonie avec le logo de l'ONA En 2003, nous sommes partis à la recherche d'un partenaire et avons trouvé l'Oeuvre Nationale des Aveugles (ONA) disposée à participer aux différentes étapes du projet. Nous avons pu étendre nos activités à la Wallonie. La collaboration entre BLL et l'ONA prit malheureusement fin après 4 ans, mais depuis BLL, nous continuons à travailler sur l'accessibilité web pour l'ensemble du pays.

De BlindSurfer à AnySurfer

Photo de groupe de AnySurfer avril 2006

En avril 2006, BlindSurfer a cinq ans. Dans ce groupe on peut voir, de gauche à droite: Kim Bols (bénévole), Kristel De Smet (bénévole), Bart Simons (employé permanent), Wilfried Warmoes (bénévole), Kim Verhulst (bénévole), Jeroen Baldewijns (coordinateur) et Roel Van Gils (employé permanent).

Le malentendu selon lequel l'accessibilité des sites web s'adresserait uniquement aux personnes aveugles persistait. Le nom 'BlindSurfer' y contribuait. Pour mieux attirer l'attention sur le fait que l'accessibilité des sites web concerne tout le monde, nous avons décidé en juillet 2006 de changer BlindSurfer en AnySurfer. Seul le nom et le logo ont été modifiés. La liste de directives a été entièrement revue et un nouveau site web a été créé. Les premiers labels AnySurfer ont été décernés lors d'une Conférence de presse le 11 octobre 2006. La mission et les objectifs n'ont pas changé depuis lors.

Nouvelle liste de directives

En décembre 2008 le World Wide Web Consortium (W3C) a publié la version 2.0 des Web Content Accessibility Guidelines. AnySurfer avait collaboré à la traduction des WCAG 2.0 en français et en néerlandais. En février 2010 nous avons publié une liste de directives mise à jour, entièrement alignée avec le niveau A de ce standard d'accessibilité reconnu au niveau mondial.

Documents électroniques

Les dernières années, nous avons étendu notre domaine d'expertise à d'autres types de supports que les sites web. Nous avons commencé à donner des formations sur l'accessibilité des documents Word et PDF.

Pour European Blind Union, nous avons écrit une brochure intitulée rendre l'information accessible à tous.