4.3 Il est possible d'arrêter les mises à jour automatiques

Cette directive a trait aux mises à jour en temps réel de parties d'une page et qui ont lieu sans intervention du visiteur. Les mises à jour automatiques sont permises à condition qu'un bouton ou lien permette d'y mettre fin ou de les interrompre momentanément.

Pourquoi?

Lorsqu'une partie d'une page est modifiée de manière dynamique, l'URL reste inchangé dans la barre d'adresse et il n'y a aucune indication d'activité dans la barre de statut du navigateur. Le chargement a lieu de manière locale et asynchrone.

Un lecteur d'écran débute sa lecture lorsque l'utilisateur effectue une action ou que la page entière est chargée. Une mise à jour automatique d'une partie de la page ne sera pas perçue par un lecteur d'écran, qui lit la page de manière linéaire, si elle a lieu plus haut dans l'ordre de lecture de la page. Les utilisateurs malvoyants pourraient également ne pas les percevoir.

Cette directive est également importante pour les personnes dyslexiques, peu lettrées ou qui ne maîtrisent pas la langue de la page. Ces personnes remarqueraient les mises à jour mais pourraient ne pas avoir le temps de lire le contenu entre deux actualisations.

En pratique

Exemples de mises à jour automatiques :

  • Un tableau de résultats de football qui est actualisé automatiquement lorsqu'un goal est marqué
  • Un flux de mises à jour dans Facebook ou twitter.

Il faut prévoir un moyen d'arrêter ou d'interrompre les mises à jour automatiques. Le lien pour ce faire doit idéalement se trouver juste au-dessus de la partie de la page mise à jour automatiquement. Ceci permet au visiteur de lire le contenu à son propre rythme et de décider lui-même quand il veut actualiser la page.

comment tester

Inspectez les pages du site pour trouver des mises à jour automatiques. Si vous en trouvez, vérifiez qu'un mécanisme est prévu pour les arrêter.